6 astuces pour réussir sa newsletter

Un outil marketing pour fidéliser vos clients !

Actualité
Performance

La newsletter est l’outil idéal pour fidéliser des clients ! Pour bénéficier au maximum de ses atouts, il faut l’intégrer dans une stratégie avec des objectifs définis. Voici 7 astuces pour vous aider à réaliser une newsletter efficace.

1. Constituez une base de contacts

Pour que votre campagne de e-mailing soit la plus efficace possible et que votre message soit diffusé aux bonnes personnes, il faut définir votre cible : à qui vous adressez-vous ? À vos clients ? À des prospects ? À une communauté plus large qui partage vos centres d’intérêt ? Une fois cette cible prédéfinie, il vous faut constituer une liste de contacts à qui envoyer votre newsletter. Ces derniers doivent être « volontaires » ou « opt in » c’est-à-dire consentants, afin de respecter les règles du RGPD mais aussi de vous assurer un bon taux d’ouverture et de lecture. Les achats de base de données ou les récupérations de mails pour d’autres fins sont donc à bannir ! La solution ? Intégrer un formulaire d’inscription à la newsletter sur votre site ou encore proposer l’inscription lors de rendez-vous, d’événements business ou sur les réseaux sociaux. En récoltant des contacts de cette façon, vous êtes sûr d’envoyer vos newsletters à des personnes intéressées qui seront plus susceptibles de les lire.
Une fois votre base de contacts constituée, il est important de la mettre à jour régulièrement mais aussi de faire le tri dans les adresses mails. Il est recommandé de les organiser par listes afin de cibler ses campagnes et d’envoyer différentes newsletters avec des objectifs divers.

Organisez vos contacts par listes pour envoyer des newsletters ciblées.

2. Travaillez le fond et la forme

Envoyer une newsletter, c’est simple, mais créer un contenu intéressant qui génère un bon taux d’ouverture et de clic, c’est plus compliqué. Tout d’abord, sachez que c’est l’envie de s’informer qui motive en premier lieu (à 61%) l’ouverture d’un e-mail publicitaire, selon l’étude EMA – Email Marketing Attitude 2018 menée par le Sncd. Il est donc important d’intégrer à votre newsletter du contenu à valeur ajoutée, informatif et soigné, cohérent avec votre identité et votre objectif. Le ton employé doit également être adapté aux destinataires.
Au-delà du fond, la forme est aussi importante. Optez pour une structure simple et claire, avec du texte, des illustrations et un graphisme correspondant à votre charte. Veillez à ce que vos illustrations ne soient pas trop lourdes pour ne pas encombrer la boîte de réception de vos destinataires. Il est enfin recommandé de conserver un équilibre entre le texte et les photos, mais aussi de s’assurer que la newsletter soit lisible en version mobile.

3. Soignez le titre et l’email expéditeur

La première chose que liront vos destinataires à la réception de votre newsletter, c’est le titre ! Alors soignez-le bien. Il doit être engageant et correspondre au contenu du mail, sans dépasser 50 caractères.
Votre newsletter doit également être envoyée depuis une adresse mail qui vous représente bien et qui inspire la confiance. Surtout pas d'expéditeur en « noreply » ! Cela évitera également à votre mail d’atterrir dans le courrier indésirable.

4. Choisissez la bonne fréquence et le meilleur moment

Une newsletter est un mail envoyé avec une certaine régularité, à une fréquence qu’il faut définir en amont. Selon l’étude du Sncd, les envois trop fréquents sont la première cause de désabonnement à une newsletter. Attention donc à ne pas lasser vos lecteurs en les inondant de mails !


Une newsletter par mois, voire par semaine si vous avez du contenu à diffuser, suffit ! Ensuite, il faut trouver le meilleur moment pour l’envoyer, selon les habitudes de vos contacts. De façon générale, évitez le vendredi après-midi et le week-end pour une newsletter professionnelle, mais aussi le lundi qui est souvent une journée chargée, les vacances scolaires ou encore les jours fériés…

5. Testez le mail avant de l’envoyer

On ne le répètera jamais assez : une newsletter avec des fautes d’orthographe, des erreurs de liens ou des photos qui ne s’affichent pas risque de vous décrédibiliser aux yeux de vos destinataires. Pour éviter cela, faites des tests et procédez à des vérifications avant l’envoi définitif. Vous pouvez envoyer une version test de votre newsletter à vous-même ou à vos collègues pour vérifier que tout fonctionne bien, que le mail arrive bien dans la boîte de réception principale, sans coquille et avec des liens actifs.

6. Analysez les résultats de vos campagnes

Pour vérifier et améliorer l’efficacité d’une newsletter, il faut s’intéresser aux chiffres et analyser les résultats. Cela passe par le nombre d’inscrits qui ouvrent le mail, le taux de clics, mais aussi le nombre de désinscriptions. Newsletter après newsletter, ces chiffres vont vous permettre d’identifier les sujets et les formats qui fonctionnent le mieux, les titres les plus incitatifs et les plages horaires d’envoi les plus adaptées.

 

Retrouvez notre sélection de e-service pour réaliser des campagnes de mailing efficaces :

 

 

 

 

20 août 2019

La sélection des derniers services

Réussir avec le web

Evaluez gratuitement votre présence en ligne

CCI Business Optimiz…

Maîtriser ses consommations, ça rapporte !

INPI

La maison des innovateurs

Trello

Trello, gestion de projet en ligne

CNIL

Déclarez vos fichiers

Axonaut

La solution en ligne pour gérer son entreprise