Label écoresponsable : devenez acteur du changement

Aider les entrepreneurs dans leur démarche et valoriser leur engagement

Actualités
Management
11 juin 2020

La plupart des start-ups, PME et TPE sont réticentes à l’idée de formaliser leur démarche écoresponsable. Elles pensent souvent que les démarches de labellisation sont complexes et onéreuses. Pourtant, le label n’est pas l’apanage des grands groupes ! Il existe des solutions qui nécessitent peu de moyens humains et financiers. Ces dernières permettent de valoriser une démarche de bonne gestion de l’environnement, d’améliorer la performance et l’attractivité d’une entreprise ou encore, de lui permettre de se différencier de ses concurrents.

Qu’est-ce qu’un label ?

Un label est un élément d’identification qui garantit certains aspects d’un produit, d’un service ou d’une entreprise. En France, l’appellation « label » fait obligatoirement l’objet d’une reconnaissance officielle, c’est-à-dire d’une publication au Journal Officiel. Les labels sont basés sur un cahier des charges spécifique et font intervenir un organisme certificateur indépendant privé ou public.

Le label écoresponsable vise à certifier qu’une entreprise s’inscrit dans une démarche écoresponsable et mène des actions concrètes permettant de réduire son impact sur l’environnement.

Quels sont les avantages pour une start-up, PME ou TPE, d’entreprendre une démarche qualité environnementale ?  Pourquoi des entreprises choisissent-elles de se faire labelliser écoresponsable ? Quel label écoresponsable choisir ? Éclairages avec Cyril Hergott, co-fondateur de Riposte Verte, une coopérative qui permet d’évaluer la responsabilité sociétale des organisations tertiaires, qui développe des solutions opérationnelles innovantes et citoyennes et accompagne les entreprises dans la mise en œuvre de politiques sociétales responsables.

Pourquoi les petites structures choisissent-elles de se faire labelliser « écoresponsable » ?

Selon moi, il existe deux raisons principales pour lesquelles les start-ups, PME et TPE décident de se faire labelliser. La première est celle de la sensibilité et de la conviction personnelle du dirigeant de l’entreprise. L’entrepreneur est convaincu de l’importance de s’engager en faveur de l’économie circulaire et souhaite labelliser son entreprise afin de s’inscrire dans une démarche durable et responsable. Cependant, cette raison représente seulement 5 à 10% de mes clients.
La deuxième raison est purement business. 90% de mes clients me sollicitent pour inscrire leur entreprise dans une démarche durable afin de répondre aux attentes ou aux obligations de leurs propres clients. Aujourd’hui les grandes entreprises sont de plus en plus nombreuses à intégrer des critères environnementaux, en plus des critères RSE obligatoires, dans leurs appels d’offres privés ou publics. Par conséquent, si l’entreprise ne répond pas à ces critères, elle risque de passer à côté de l’appel d’offre, ou encore de ne pas renouveler des contrats avec ses clients actuels. La formalisation d’un label écoresponsable permet de valoriser l’entreprise et de mieux la positionner lors des appels d’offres. Pour exemple, notre client historique Région Île-de-France nous a sollicité pour la création et la mise en place d’un outil d’évaluation RSE des entreprises. L’objectif ? Permettre aux entreprises candidates à leurs aides régionales de réaliser un auto-diagnostique en ligne pour prouver leur engagement en matière de politique RSE et environnementale afin d’être éligible à leurs subventions.


Aujourd’hui, les entrepreneurs ne peuvent plus faire abstraction de l’aspect sociétal qu’implique la dimension responsable. Même à reculons, les entrepreneurs doivent mettre en place une politique responsable et écologique au sein de leur entreprise, qu’il s’agisse d’obligation de marché ou d’obligation légale. Par ailleurs, de plus en plus d’investisseurs souhaitent orienter leurs financements vers des entreprises plus responsables.

Pourquoi les petites structures ne formalisent-elles pas leur démarche écoresponsable ?

La dimension écoresponsable ne fait pas partie des priorités des entrepreneurs. Leurs objectifs principaux sont de se faire connaître et d’améliorer leurs offres. Ils n’ont pas le temps ni les ressources suffisantes pour valoriser et formaliser via un label leur démarche écoresponsable. Cependant, il existe des labels particulièrement adaptés aux petites structures et qui comprennent de nombreux avantages. C’est le cas du label Envol, créé par CCI France, dédié aux organisations de moins de 50 collaborateurs. Ce label permet en seulement 6 étapes et 29 questions, de faire un état des lieux de l’engagement responsable de la structure, d’avoir une grille de lecture personnalisée en fonction de l’activité et aussi, de gérer sa démarche dans la durée et de renouveler facilement son évaluation chaque année. Formaliser sa démarche grâce à un label écoresponsable comme Envol permet également de diminuer son impact sur l’environnement (énergie, mobilité, déchets…), de savoir précisément quel plan d’action mettre en place pour améliorer sa démarche, tout en bénéficiant d’un avantage concurrentiel certain. En plus d’être un référentiel parfaitement adapté aux petites structures, le label Envol est adossé à la norme française NF X30-205 ce qui en fait un label reconnu, gage de qualité.

A propos de la coopérative Riposte verte

La lutte contre le changement climatique nous oblige tous, acteurs de l'immobilier d'entreprise ou simples collaborateurs de bureau, à trouver des solutions durables à nos impacts. Pour identifier les enjeux prioritaires, Riposte Verte étudie les pratiques au bureau avec ses partenaires et, pour déployer des actions personnalisées, développe des stratégies RSE et environnementales avec ses clients.

Retrouvez Envol, le label qui s'engage pour l'environnement sur notre plate-forme CCI store :

Notre sélection de e-services