Pitch : 5 conseils pour briller devant les business angels

Préparez-vous à séduire vos investisseurs !

Actualités
Développement
Entrepreneuriat
8 janvier 2020

Nous avons rencontré Isabelle Desmazures, consultante en communication orale et à l’origine du blog parlerfacepublic.fr afin de vous donner quelques clés pour réussir votre pitch devant des business angels.

 

Portrait Isabelle Desmazures

 

Il n’y a pas de secret : un bon pitch demande du travail et de la préparation. Il est un appât qui sert à séduire les investisseurs afin qu’ils saisissent le potentiel de votre projet et qu’ils vous posent un maximum de questions. Il est essentiel de connaître votre pitch sur le bout des doigts afin d’être capable de l’adapter à votre auditoire et à chaque format. Éclairage avec Isabelle Desmazures.

En quoi consiste votre travail ?

J’accompagne les entreprises et les particuliers afin qu’ils deviennent convaincants à l’oral. Je coache, sur le fond comme sur la forme, en utilisant le marketing, les analyses comportementales et les techniques de communication.

Comment réussir son pitch ?

1.    Se préparer

Lever des fonds pour une start-up, ne se fait pas sans préparation ! Vous devez connaître le besoin de votre auditeur, ce qu’il attend précisément de vous. Il doit immédiatement saisir l’intérêt de votre projet. Si vous souhaitez marquer les esprits, je vous conseille de vous renseigner en amont sur le business angel en question, savoir où il en est sur le sujet, connaître ses besoins en termes économiques et marketing. Ayez à l’esprit que l’investisseur veut un retour sur investissement.

L'investisseur veut un retour sur investissement


Pour réussir à le convaincre vous devez connaître ce qui l’anime, ce qu’il veut entendre. En résumé : vous mettre à sa place. Ce qui suppose de connaître votre pitch, le marché que vous ciblez, votre positionnement, votre valeur ajoutée et vos concurrents à la perfection.

2.    Marquer les esprits

Pour capter l’attention de votre business angel, vous devez réussir à le convaincre dès les 30 premières secondes, en jouant sur les sentiments et en misant sur le storytelling. Les premières secondes sont capitales. Vulgarisez vos propos en utilisant des mots simples qui font écho au ressenti de votre auditoire. Votre expression corporelle doit également être en adéquation avec vos paroles. Commencez votre storytelling par l’histoire de votre équipe, le comment et le pourquoi de votre projet. Le potentiel investisseur doit vous sentir traversé par une passion, animé par votre projet. Donnez-lui envie d’en savoir plus !

3.    Le support

Une présentation Powerpoint ou Keynote de votre projet vous permettra de vous raccrocher à ce que vous allez raconter à votre auditeur, de renforcer vos propos et de créer de l’interaction afin de rendre votre pitch plus captivant. Je vous recommande d’y intégrer une phrase percutante qui répond à une problématique tout en faisant apparaitre une économie de marché. Votre présentation doit mettre en valeur : la promesse de votre produit/service, la rentabilité du projet avec des prévisions concrètes, des chiffres, des études… En résumé, des justifications à votre demande de levée de fonds. Ayez une présentation simple, efficace et visuelle. Et n’oubliez pas :

1 slide = 1 idée

4.    Être clair et concis

Vous devez expliquer clairement votre projet comme si votre interlocuteur n’était pas un spécialiste, un expert du sujet. Vulgarisez au maximum vos propos en utilisant des mots simples et allez à l’essentiel ! Répétez votre pitch devant une caméra vous permettra de vous apercevoir si vous ajoutez des mots qui n’apportent rien. N’alambiquez pas vos phrases, privilégiez le langage oral plutôt que technique.

5.    Le silence, un outil redoutable

Le pitcheur doit faire des silences et savoir les utiliser. Ils permettent à votre auditoire d’assimiler les informations que vous venez de transmettre. Un silence de quelques secondes permet à l’auditoire de s’approprier votre idée et de se préparer à recevoir une autre idée. En plus de créer de l’attention et du suspens, il vous permet de respirer ! Regardez votre auditoire, marquez un temps et reprenez. Apprenez à jouer avec les silences en vous inspirant des grands orateurs !

 

 

6.    Votre gestuelle

Votre gestuelle doit accompagner vos paroles. Elle permet d’illustrer vos propos, de donner une dynamique à votre présence, et même de calmer votre débit de parole tout en faisant comprendre le poids de vos mots. Veillez également à toujours être stable dans votre posture. Les paroles doivent être en cohérence avec votre posture.

Quelques astuces pour les plus stressés d’entre vous

  • Renseignez-vous sur la pièce dans laquelle vous allez intervenir. Visualiser la scène vous permettra de mieux gérer votre trac.
  • Entrainez-vous devant l’objectif de votre smartphone ! Encore, encore et encore !
  • Fermez les yeux, respirez et détendez-vous en visualisant la pièce en question, installé devant tout le monde et imaginez-vous en train de bien réussir votre pitch, de ressentir ce bonheur d’être écouté, cette sensation de réussite.
  • Ayez confiance en vous ! Vous allez parler d’un sujet qui vous passionne, qui vous anime alors laissez-vous porter !

 

CCI Store propose toute une palette de e-service dédiés au financement.